• Michael Sciuto

"Il faut penser à recycler/réparer au lieu d’acheter neuf."


Michaël Sciuto, co-fondateurs de Green Living, pouvez-vous nous décrire votre parcours et votre projet ?

Greenliving c’est l’histoire de 2 mordus d’immobilier et de travaux, Loïc Botella et Michaël Sciuto.


Loïc a travaillé dans le pilotage de travaux dans de grandes entreprises nationales et de mon côté j’ai travaillé dans un bureau d’étude spécialisé dans les normes environnementales en tant que responsable commercial.


Greenliving est né de notre parcours professionnel, mais aussi de notre expérience personnelle. Nous sommes investisseurs à titre privé, on réalise des investissements, et grâce aux travaux effectués, on a des gains d’énergies conséquents. Greenliving c’est la combinaison de l’ensemble de nos compétences.


Nous proposons un service d’accompagnement clé en main dans l’immobilier ancien. On s’occupe de recherche le bien, des travaux et de la gestion locative.


Nous sommes un tiers de confiance, qui simplifie les démarches pour investir dans l’immobilier tout en ayant une démarche environnementale, au travers de nos 4 piliers :

  1. La rénovation énergétique

  2. L’ameublement eco responsable

  3. La sensibilisation des locataires à l’éco-gestion

  4. La contribution financière à des organismes à impact (on est actuellement membre de 1% for the planet).

Selon vous, quels sont les enjeux écologiques prioritaires dans les années à venir ?

Votre question n’est pas simple, et les réponses sont multiples …


Notre constat c’est qu’il faut une prise de conscience de chaque individu, même infime soit elle, dans sa façon de consommer, de se loger, de s’habiller.


Il y a énormément d’habitude à faire évoluer. Ce que l’on voit, c’est que tous les secteurs concernés sont en ordre de marche.


En ce qui concerne le logement, un des enjeux prioritaires reste la consommation d’énergie, forte émettrice de CO2. Pour pallier cela, on distribue un guide à nos locataires pour les sensibiliser sur le sujet de la sobriété énergétique.


Ce n’est pas un sujet évident à aborder, mais il faut un point de départ, ce guide en fait partie. Concernant nos clients-investisseurs, on les oriente vers des fournisseurs d’énergies vertes, car la transition passe par ce type d’acteur.


Quels conseils donneriez-vous aux français pour “vivre vert au quotidien” !?

A notre niveau, on est pas parfait, mais le message que l’on souhaite faire passer c’est qu’il y a des habitudes à faire évoluer sans dépenser de l’argent.


La première est le compost, cela peut paraître anodin, mais en dissociant les déchets, on diminue drastiquement le poids de ses poubelles et par effet de cascade, le nombre de tonnes de déchets traités.


Également si votre habitat est bien isolé, la régulation de la température intérieure est importante à prendre en compte : entre 19 et 21 degrés la journée dans les pièces que l’on occupe et environ 17 degrés la nuit.


Pour aller plus loin, si l’on veut “vivre vert au quotidien” il faut penser à recycler/réparer au lieu d’acheter neuf. En clair consommer moins, mais mieux.


De notre côté, on s’efforce de choisir des partenaires qui vont dans ce sens, notamment en termes d’ameublement, avec un fournisseur de matelas reconditionnés.


Quelle initiative écologique vous a marqué dernièrement ?

Ce qui nous a le plus marqué, c’est plus un marqueur temporel, qui a fait accélérer les consciences en matière d’écologie, le Covid. Malheureusement ou heureusement, beaucoup de personnes se sont intéressées de près ou de loin à ce sujet.


Mais si l’on devait retenir une seule initiative, c’est dans l’émission “Sur le front” où des chercheurs en Auvergne, grâce à des enzymes, sont capables d’éradiquer le plastique. C’est vraiment encourageant.


Plus d’informations sur www.greenliving.fr